Le feu sur la montagne de Edward Abbey

Edward Abbey (1927-1989), personnage emblématique et contestataire, est le plus célèbre des écrivains de l’Ouest américain. Le succès du Gang de la Clef à Molette, paru en 1975, a fait de lui une icône de la contre-culture et le pionnier d’une prise de conscience écologique aux Etats-Unis. A sa mort, il demanda à être enterré dans le désert. Aujourd’hui encore, personne ne sait où se trouve sa tombe.

Le ranch de John Vogelin est toute sa vie. Sous le ciel infini et le soleil éclatant du Nouveau-Mexique, le vieil homme ne partage sa terre qu’avec les coyotes, les couguars et autres animaux qui peuplent les montagnes et le désert.
Jusqu’au jour où l’US Air Force décide d’y installer un champ de tir de missiles. Déterminé à défendre sa terre, le rancher irascible et borné engage alors un bras de fer avec l’armée.
Or un vieil homme en colère est comme un lion des montagnes : acculé, il se battra jusqu’à la mort.
Un héros magnifique, une histoire d’amitié émouvante entre un grand-père et son petit fils, des paysages grandioses,
Un western militant au souffle magique !
Une histoire triste à pleurer…de bonheur de lecture !
A lire absolument ! Magistral !
« – Mais à qui appartient cette lumière ? Cette montagne ? Cette terre ? Qui possède cette terre ? Répond à ça vieux cheval. L’homme qui en a le titre de propriété ? L’homme qui la travaille ? L’homme qui l’a volée en dernier ?

Le soleil brillait dans notre dos tandis que nous chevauchions vers la montagne, la montagne de Grand-père, et devant nous nos ombres s’étiraient de manière grotesque […].

– je suis la terre, dit Grand-père. Ca fait soixante-dix ans que je bouffe cette poussière. Qui possède qui ? Il faudra qu’ils me labourent. »

« Les chefs-d’oeuvre ont cela d’immense qu’ils sont éternellement présents aux actes de l’humanité. » écrivait Victor Hugo.

Publicités

Une réflexion sur “Le feu sur la montagne de Edward Abbey

  1. je ne suis pas fan des romans de Abbey mais par contre je suis une inconditionnelle de son « désert solitaire »
    il vient de paraitre un très bon bouquin sur les traces d’Abbey en Utah et dans l’Arizona : c’est le journal des canyons chez le Mot et le Reste , je me suis régalée et je ferai un billet à la rentrée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s