L’Homme des vallées perdues de Jack Schaefer

Shane un mystérieux cavalier solitaire venu de nulle part arrive dans la ferme de Joe et Marian Starrett.

Nous sommes en 1889 dans le Wyoming entre les villes naissantes de Cheyenne et Dodge City.
Aux alentours rôdent encore quelques indiens insoumis quand ils ne sont pas encore parqués.
Fletcher et sa bande sèment la terreur parmi les fermiers.
C’est Bob Starrett, un enfant, qui raconte l’aventure de l’Ouest sauvage et la genèse de l’Amérique.
Et c’est magnifique !

« Il arriva dans notre vallée au cours de l’été 1889. J’étais alors tout gamin et ma tête affleurait à peine le haut des ridelles de la vieille charrette de mon père. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s