Méditations en vert de Stephen Wright

L’auteur, Stephen Wright, 64 ans, ancien du Vietnam, de retour de guerre, se lance à l’assaut de l’écriture. Professeur à Princeton, il enseigne aujourd’hui l’écriture à New-York.

Dans une jungle obsédée de vert, l’auteur nous immerge, jusqu’à suffoquer, dans les boues nauséabondes de la guerre du Vietnam.
Le soldat James Griffin, de l’unité de renseignement militaire (un alter ego de l’auteur ?) se bat pour conserver, sauver sa santé mentale et…sa peau…
Beaucoup de ses camarades de « casse » finiront morts au combat ou reviendront au pays…morts-vivants.
Le style hyperréaliste de l’auteur (impeccablement traduit) cauchemardera le lecteur. Décidément, cette guerre « d’appelés » a terriblement et durablement traumatisé le peuple américain.
James Griffin, la guerre finie, se réfugie dans l’étude des plantes vertes intérieures (l’obsession du vert ?). Auprès de sa petite amie Huey, une artiste-peintre loufoque et de son copain Trips, un rescapé-déglingué du Vietnam, James tente de se reconstruire dans une Amérique qu’il ne reconnaît plus…une Amérique qui ne le reconnaît plus.

Ce livre est difficile, mais il contient aussi des passages souriants : la description du camp militaire comme un guetto hippie, la permission ratée à Saïgon, la préparation de la visite des lointains chefs, par exemple.
Rire nerveux du lecteur au détour d’un dialogue, d’une scène.
Car tous ces soldats sont, deviennent plus ou moins dingues. Souvent drogués (à écouter « Foxy Lady » de Jimi Hendrix), alcoolisés (à se battre dans le mess des Officiers), mais surtout apeurés, ils ont tous « un grain ».

La guerre finie, le livre fermé,
le retour à la réalité est dur pour tout le monde !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s