La talon de fer de Jack London

Né à San Francisco en 1876, Jack London est issu d’un milieu misérable et marginal. Il parvient au succès après des années de pauvreté, de vagabondage et d’aventures en écrivant «L’Appel de la forêt».

Nous sommes ici loin du Jack London de « L’appel de la forêt » ou de « Croc-blanc ». Ames sensibles, passez votre chemin.
Le « Talon de fer », paru en 1908 (notez bien cette date !), décrit une révolution socialiste qui serait arrivée entre 1914 et 1918 aux Etats-Unis.
Trotski considérait « Le Talon de fer » (1908) comme le seul roman politique réussi de la littérature.
Avis Everhard, jeune fille intellectuelle issue de la bourgeoisie tombe amoureuse d’Ernest un socialiste révolutionnaire. Sur cette douce et tendre toile amoureuse London peint (au vitriol ! à la dynamite ! que dis-je, à boulets…rouges !) le soulèvement de la classe ouvrière américaine. Une lutte des classes impitoyable qui finira dans le sang. D’un coup de talon de fer les capitalistes écraseront le peuple. C’est un véritable roman d’anticipation, de science-fiction que nous a laissé London…toujours de chaude actualité (on y parle déjà de désastreux subprimes et d’outranciers dividendes). Un livre uchronique ? De plus ce récit respire la vie à plein poumons : dialogues et descriptions sont précis, alertes, réalistes. En supplément London nous gratifie d’un humour grinçant, corrosif, motivant à lire. Bien sûr on pourra reprocher à London, trop démonstratif, une certaine naïveté teintée de beaucoup de machiavélisme (le fameux, le légendaire, l’idyllique prolétariat n’est pas toujours ce que l’on « croit », celui qu’on croit, l’histoire l’a maintes fois démontré) mais tant pis, tant mieux, on se laisse aller dans cette Amérique qui ressemble étrangement à notre Europe de l’époque. (London proclame la Commune à Chicago le 27 octobre 1917 ! 1917 ? Tiens, tiens !)
Une écriture engagée et engageante qui n’engage que l’auteur !
Etonnant de lucidité ! Un Jack London visionnaire !
Un petit passage sur la presse : « La presse des Etats-Unis ? C’est une excroissance parasite qui pousse et s’engraisse sur la classe capitaliste. sa fonction est de servir l’état de choses en modelant l’opinion publique et elle s’en acquitte à merveille. »
Pas tendre avec les journalistes le Jack !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s