Deux enquêtes de Mc Cash de Caryl Férey

Caryl Ferey, né à Caen le 1er juin 1967, est un écrivain français spécialisé dans le roman policier. Il a obtenu le Prix SNCF du polar 2005 pour «Utu» et le Grand prix de littérature policière 2008 pour «Zulu».
Son dernier Noir «Mapuche» chroniqué ici fait un tabac !

Deux enquêtes du flic Mc Cash.

«Mc Cash est borgne, buté, brut, et pense souvent avec sa bite.» dixit Caryl Férey en personne.

De plus ce patibulaire cite Nietsche à tout bout de champ et se gave de punk rock.

Que demander de plus ?


«Je n’ai jamais lavé ma voiture – plutôt crever. Avec Alice on la traitait de poubelle mais en réalité c’était une 504 Peugeot bleu métallisé, fleuron de l’industrie automobile française à l’époque où le pays dérivait encore vers une démocratie de (super) marché.»

Courses poursuites à la «Pierrot le Fou». Fred et Alice sont en cavale dans une Bretagne bretonnante.
Genre Bonnie and Clyde chez les Bretons.
Un député assassiné, des militants de l’ETA en chasse, des agents de la DST à cran et un Mc Cash toujours aussi grognon.
Et pour accompagner le lecteur en partance pour le pays du chouchen le tout est grossièrement pimenté d’humour noir, en gros grains.
Caryl Férey n’y est pas allé de main morte !

«Ce que Fred ne savait pas, c’est que le frère de cette excellente copine hébergeait des terroristes basques et que le flic le plus mal noté de l’hémisphère nord les pourchasserait, jusqu’à la mort visiblement.Alors quoi ? Se rendre ? Ah! Ça non : plutôt crever !»


Ames sensibles passez votre chemin…Amateurs de slows langoureux de même. Mac Cash, notre héros n’est pas un tendre, c’est un roc ou plutôt un rock !
Mc Cash est au bout du rouleau. Il ne s’est toujours pas remis de la mort de Joe Strummer l’emblématique leader du groupe punk anglais The Clash, de sa séparation avec Angélique…de son combat de rue contre l’armée anglaise de la mère Thatcher qui le laissera borgne.
Mc Cash (loup solitaire, très loup, très solitaire, tendance suicidaire) est un ancien militant de l’IRA, un ancien flic…et un futur papa !
Une lettre d’une lointaine amante barmaid décédée lui révéle la paternité d’Alice, petite fille d’une dizaine d’années placée dans une famille d’accueil. Le très bougon, pour ne pas dire emmerdeur, Mc Cash qui a tout de même un coeur gros comme ça, décide de tout quitter (son tout se résumant à rien !) pour rejoindre le village perdu où l’attend sa fille tant inattendue. Que Mac Cash attire les emmerdes ou que les emmerdes attirent Mac Cash, une chose est sûre, à peine arrivé dans ce bourgeois et paisible village de province, les morts tombent comme des mouches à toutes les pages. Le « borgne » qui voulait en finir se voit revenir à la Une des faits divers…La suite est pour vous…
Ce polar se lit sur le tempo d’une chanson des Clash : c’est à dire en deux temps trois mouvements. Ca va vite, très vite, trop vite. Le rideau tombe déjà sur scène alors que l’on commençait à bien s’habituer et même apprécier ce bougre de Mac Cash.
L’histoire d’amour entre ce rude père et sa fille reste émouvante.
L’auteur sait manier les armes du polar et une suite de notre grincheux héros serait la bienvenue…comme un rappel de fin de concert quoi…
« Should I Stay or Should I Go » hurlait au loup Joe Strummer.
Une autre, une autre…chantent en coeur les lecteurs…
Ha oui, j’oubliais le principal : la jambe gauche de Joe Strummer est celle qui battait la mesure !

Deux polars à glisser dans la poche du bermuda.
C’est du pas trop lourd, juste ce qu’il faut pour savourer la fraîcheur des nuits d’été.
Que du bonheur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s