Dance with the Devil de Stanley Booth


Bon sang !
Dieu sait si j’en ai lu des livres sur les Stones mais celui-là,
c’est le bon.
Du très bon.
Le meilleur.
S’il n’en fallait qu’un ce serait celui-là.
Les Stones des années 60-70 parce qu’après, hum, hum, comment dire, ça se gâte quoi !

Le Londres des petits clubs au sous-sol des pubs, le Swinging London, la mort de Brian Jones, le célèbre concert tragique d’Altamont…
Sexe, drug and rock’n’roll.

Stanley Booth a suivi ces diables de Stones lors de leur tournée américaine de 1969.
Stanley Booth est né le 5 janvier 1942 à Waycross en Géorgie. Célèbre journaliste musical, il a beaucoup écrit sur des
légendes musicales telles que Keith Richards, Otis Redding,
Janis Joplin, James Brown, Elvis Presley, B.B. King et Al
Green. Il vit à présent dans le sud des Etats-Unis.

Un agité road movie accompagné de photos d’époque comme un témoignage du temps de la naissance du rock, du rock pas encore bling-bling.
Le vrai celui qui sent la poudre, le diable, l’Afrique…
Comme dans une sorte de grotte de Lascaux du rock.
Visite guidée : sensations fortes et frissons garantis.
« Regarde là, la danse de Jagger ! »
« Et là ce riff de Keith Richard ! »

Après « La chanson de Roland », « L’Iliade et l’Odyssée » et « Le roman de la rose », voici « Dance with the Devil ».
Oui, oui, je sais, j’exagère…mais j’aime bien !

It’s only rock’n’roll but i like it, i like it !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s