La disparition soudaine des ouvrières de Serge Quadruppani

la-disparition-soudaine-des-ouvrieres-serge-quadruppani-9782702435885

« Toujours le même processus. On détruit un processus naturel gratuit et on le remplace par une prothèse artificielle payante. »

Après « Saturne » (2011, Prix des lecteurs Quais du Polar), « La disparition soudaine des ouvrières » est la deuxième enquête de la commissaire Simona Tavianello.

Simona et son époux Marco coulent des vacances amoureuses dans les Alpes piémontaises.
Oui mais voilà, dans la vallée, un cadavre est découvert chez un militant écolo défenseur des abeilles, « un emmerdeur de première », membre actif du Comité de Défense des Apiculteurs des Vallées Alpines.
Près du tué par balle, sur une feuille en gros caractères hâtivement tracés au feutre rouge s’étalent les mots : « Révolution des abeilles ».
Oui mais voilà, la balle qui a été tirée dans la tête de la victime provient du revolver de service de Simona.

Finies les vacances langoureuses !

Ce polar, rapide et efficace, avec ses journalistes véreux, ses Services Secrets, en veux-tu, en voilà, ses écolos farfelus, ses industriels, sans foi ni loi, manipulateurs d’OGM, d’insecticides et autres bombes à retardement, se lit avec plaisir, grand plaisir même.

Les abeilles disparaissent…
Quand on sait que 35% du tonnage de ce que nous mangeons dépend de la pollinisation, y’a de quoi s’inquiéter, non ?

Un très bon moment de lecture alertante donc.
C’est déjà pas mal, non ?

Et puis la Simona, je l’aime bien.
Toujours aussi séduisante, fonceuse et frondeuse.
Surtout quand elle dit : « Dans une salle de spectacle quand un chanteur voulait faire reprendre un refrain en choeur, dans une réunion de travail quand un supérieur posait une question à la cantonade, dans une assemblée politique ou syndicale quand l’orateur lançait un slogan qu’on était censé répéter, elle réagissait toujours de la même manière : elle rentrait la tête dans les épaules et attendait que ça passe. »

Propos hors du troupeau, j’adore !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s