Le divan de Staline de Jean-Daniel Baltassat

cvt_Le-divan-de-Staline_3936

Dans l’intimité de l’Homme d’Acier.

«Mais pourquoi avons-nous si mal et si honte de notre abjection ?»
Vassili Grossman auteur du prodigieux chef-d’oeuvre «Vie et Destin».

Automne 1950. Staline se retire dans son palais de Borjomi en Géorgie.
Le Guide, le Petit Père du Monde Nouveau, après 25 ans de règne sanglant sur l’URSS, n’a plus que trente mois à vivre.
Joseph Staline dont le portrait envahit les murs des villes et des gares, des ateliers, des cinémas, des hôpitaux et des écoles, des chambres des amants et des bordels, aime tailler ses rosiers, regarder des westerns américains et lire Pouchkine dans son divan.
Un divan qui aurait appartenu au «Charlatan» viennois, Sigmund Freud.
Il vit là près de sa garde rapprochée, de sa belle Vodieva, sa maîtresse de toujours et du jeune peintre Danilov qui est chargé de concevoir un monument à la gloire du tyran.
«Une arête d’acier d’une centaine de mètres où le peuple pourra voir et revoir les grandes heures de la vie du camarade Staline.»

Le vieillard «au corps malingre, aux épaules étroites, aux flancs flottants dans l’ampleur du manteau» se souvient et rêve, rêve sur le fameux divan : de son enfance, de sa mère, de ses amours…de Lénine…
Et Jean-Daniel Baltassat de s’en donner à coeur joie pour nous plonger dans l’intimité du terrible Staline pour notre plus grand bonheur de lecteur.

Un remarquable et étonnant voyage dans l’inconscient de l’URSS et de son dictateur.
Un véritable roman «docu-fiction» comme si vous y étiez.
Edifiant !
Non, le camarade Staline n’est pas mort, il rêve encore…

«Attention à vos yeux. Vous les baissez trop souvent. Le camarade Staline ne se fie pas aux hommes qui baissent les yeux.»

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s