La dernière frontière de Howard Fast

f902dd02ee8be46a3ee70c0c2a457af2

1878.

Les Indiens cheyennes, chassés de leurs Grandes Plaines, sont parqués dans l’Oklahoma.

Loin de leurs bisons ils vivotent dans cette région aride.

Vont-ils survivre encore longtemps ?

Mais en juillet 1878 c’est l’incident de Darlington.

Trois cents cheyennes, hommes, femmes et enfants décident de s’enfuir pour rejoindre leur terre sacrée des Black Hills.

Soldats et milice civile vont les poursuivre jusqu’à la frontière du Wyoming.

Un sacré bout de chemin.

Ce livre est émouvant à pleurer.

Un livre-hommage à cette nation qui veut vivre debout ou mourir debout.

Vous n’êtes pas prêts d’oublier les admirables Dog Soldiers.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s