Pietra Viva de Léonor de Récondo

pietra-viva-1397323-616x0

«Ne regardez pas mon visage, il est laid. regardez plutôt mes mains ! Elles sont si puissantes qu’elles façonnent la réalité, qu’elles donnent vie à la pierre.»

1505.
Michelangelo quitte Rome pour le village de Carrare.
Il doit construire un caveau : commande du Pape Jules II.
Trente ans, l’artiste solitaire a déjà sculpté sa Piéta.
Il va vivre, revivre, survivre les souvenirs dans ce village montagneux de Carrare.
Carrare, le village des carrières de marbre, des tailleurs de pierres.

« J’ai vu un ange dans le marbre et j’ai seulement ciselé jusqu’à l’en libérer. » Michelangelo.

Michelangelo vient de découvrir le corps sans vie d’Andrea, un jeune moine.
Une mort mystérieuse.

Cher lecteur, Léonor de Recondo nous plonge dans l’Italie du XVI ème siècle en compagnie du génial Michelangelo.
Rien que ça !
Un cadeau de lecture !
Un voyage lumineux et poétique. Un roman magnifique sur la vie et la mort. Sur l’art éphémère et…éternel.

L’écriture musicale de Léonor de Récondo, touches d’émotions, régale à la lecture. L’auteure n’est pas musicienne pour rien !

«Dans une pierre vive
L’art veut que pour toujours
Y vive le visage de l’aimée.»
Michelangelo Buonarroti.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s